Référendum en Suisse : la population dit stop aux privilèges des multinationales

Le peuple de Suisse a voté ce dimanche 19 mai 2019. Contrairement aux autres pays européens, le référendum est une pratique courante au pays de Guillaume Tell. La question qui lui était posée était double, était pour ainsi dire « un paquet ». Il a répondu favorablement à 66,4% pourcents.

L’une des questions, portant sur la fiscalité, « visait à mettre le pays en conformité avec les normes internationales. Trop favorable aux entreprises aux dépens du social, néanmoins, avait jugé le peuple », nous apprend le journal Les Echos. L’autre devait « donner de l’air financier au système des retraites mis à mal par un déséquilibre croissant entre actifs et inactifs ».

Ces multinationales – sièges ou boîtes aux lettres – bénéficiaient de taux de 8 % à 12 % contre presque le double pour des entreprises locales. Pour aligner les taux sans risquer de faire fuir les entreprises étrangères, les cantons qui gèrent une bonne partie de la politique fiscale ont choisi d’abaisser l’imposition des firmes nationales plutôt que d’augmenter le taux des autres.

Toujours rien du RIC en France

Dans d’autres pays, tels que la France, on aimerait bien pouvoir voter pour ce type de sujets. C’est même le dénominateur commun le plus fort et le plus ancré du mouvement des Gilets Jaunes : le RIC, le référendum d’initiative citoyenne. Le Président Macron estime qu’il a répondu aux demandes de ce mouvement dans ses actes.

Deux pays, deux histoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *